MYOSIS (Britrock, shoegaze)

À propos du projet

Que se passe-t’il dans la tête d’un adolescent sur le point de passer à l’âge adulte ? Une chose est sûre, c’est l’heure du bilan. Un premier bilan sur son enfance, puis son adolescence, sur cette vingtaine d’années qu’il a passé à expérimenter, à ressentir maintes émotions, à vivre des évènements qui ont forgé sa personnalité actuelle. Entre tourments émotionnelsexploration des vices, et révolte contre l’altérité, Myosis nous accompagne dans quelques-unes de ses pensées les plus intimes. 

Le titre de l’EP, Pretty girls are never sad (Les jolies filles ne sont jamais tristes, en français), renvoie au genre de réflexions que peut avoir un adolescent en chagrin d’amour, qui au lieu d’accepter qu’il soit le seul décideur de sa vie, et d’essayer de façonner son comportement et sa personnalité, rejette la faute sur les filles qu’il essaye de séduire, conjecturant qu’elles ne sont jamais tristes, donc ne le comprennent pas, et ainsi ne veulent pas de lui. C’est l’exemple même de la tendance des adolescent.e.s à éviter la confrontation avec la réalité, en projetant la faute sur l’altérité, sur ce monde qui les entoure et qu’ils ne comprennent pas. 
Un EP qui s’adresse à la jeune génération, mais aussi à leurs parents, pour mieux les comprendre.

Membres : 
Myosis : chant, guitare, claviers 
Johan Schots : basse 
Théo Benquet : batterie 

Discographie

« Pretty Girls are Never Sad« 
EP, sortie le 18 mars 2022

Sur les internets

Kit presse

Contact

Yann Landry
06 66 56 09 19
latetedelartiste@gmail.com